Aller au contenu principal

Fleming, Ian (1908-1964)

Biographie

Issu d'une famille de riches banquiers de la haute société, d'origine écossaise, il naît à Mayfair, un quartier de Londres, de Valentine Fleming et d'Evelyn St. Croix Fleming, député conservateur, tué sur le front français pendant la guerre de 14-18. Peter Fleming, son frère aîné, est aussi écrivain. Ian fait ses études à Eton College et à l'Académie royale militaire de Sandhurst puis étudie l'allemand à la villa Tennerhof de Kitzbühel, école expérimentale en Autriche tenue par le couple A. E. Forbes Dennis et {{Lien}} et qui aidait les adolescents issus de la haute société britannique à trouver leur voie. Il s'inscrit ensuite à l'université de Munich en 1928 et à celle de Genève l'année suivante. Par la suite il travaille comme journaliste pour Reuters puis comme agent de change. En 1939, à la veille de la guerre, John Godfrey, le directeur du {{lien}} de la Royal Navy, intéressé par les compétences de Fleming (notamment sa maîtrise de l'allemand et du français) le recrute d'abord comme lieutenant, puis comme commandant, Fleming devenant l'aide de camp du vice-amiral Godfrey. Pendant cette période, Fleming conçoit un plan, qui ne fut pas exécuté, l'Opération Sans-Pitié, pour capturer les codes Enigma de la Kriegsmarine.

Ce travail d'assistant dans les services secrets pendant six ans, et un séjour dans une école d'instruction pour agents secrets installée dans une maison près de Toronto, permettent à Fleming de dresser l'arrière-plan de ses romans d'espionnage. Il a pu aussi être inspiré par le roman d'espionnage Kim de Rudyard Kipling paru en 1901 (alors très connu) et par les innombrables récits du même type alors à la mode. Par ailleurs, il se lia d'amitié avec Wilfred Dunderdale, un espion du MI6 dont il s'inspira pour brosser le caractère de James Bond. Le lieutenant-colonel Robert Peter Fleming, aventurier, chasseur et écrivain et frère du romancier, fut aussi une souce d'inspiration pour son personnage de James Bond.

Le 24 mars 1952, Fleming épouse Ann Geraldine Mary Charteris, jeune divorcée de Lord {{lien}} qui a déjà deux enfants d'un précédent mariage, Raymond et Fionn O'Neill. Elle lui donne un fils Caspar né le 12 août 1952 et mort suicidé en 1975 (bipolaire, il avait effectué six tentatives de suicide) .

Le premier roman mettant en scène James Bond est Espions, faites vos jeux (Casino Royale), publié en 1953. Outre douze romans et neuf nouvelles mettant en scène l'agent 007, Fleming écrivit aussi des romans pour enfants comme Chitty Chitty Bang Bang. Tous ces livres ont un grand succès dans les années 1950 et permettent à Fleming de passer des vacances hivernales deux mois par année à la Jamaïque dans une maison baptisée {{lien}} (achetée en 1946, Fleming avait été séduit par le site après un congrès anglo-américain de renseignement qui se déroulait en Jamaïque en 1942). Correspondant à l'étranger pour le journal The Sunday Times, il a négocié avec ce dernier et obtenu une clause de contrat qui lui octroient deux mois de vacances par an, en janvier et février, l'écrivain mettant à profit ce repos pour écrire à Goldeneye tous ses romans de James Bond.

En 1962, Fleming propose son cousin, l'acteur Christopher Lee, pour jouer le rôle du Dr. No, le méchant du premier film. Le rôle revient finalement à Joseph Wiseman, mais Christopher Lee obteint quelques années plus tard le rôle de Francisco Scaramanga, dans L'Homme au pistolet d'or (The Man with the Golden Gun).

Ian Fleming meurt en août 1964 d'une crise cardiaque à Canterbury et est enterré à Sevenhampton, près de Swindon, où reposent également sa femme Ann Geraldine Mary Fleming (1913–1981) et leur fils unique Caspar Robert Fleming (1952–1975).

Ian Fleming était aussi un important bibliophile.

couverture du document
James Bond
VidéosDisponible (1)
couverture du document
James Bond
VidéosDisponible (1)
couverture du document
James Bond
VidéosDisponible (1)
couverture du document
James Bond
VidéosNon disponible (1)
couverture du document
James Bond
VidéosNon disponible (1)