Aller au contenu principal

Delaume, Chloé (1973-....)

Contents


Biographie

Enfance et études

Chloé Delaume passe son enfance à Beyrouth. En 1983 se déroule à Paris le drame familial qui hantera toute son œuvre : alors qu'elle n'a que 10 ans, son père tue sa mère devant ses yeux puis se suicide.

Elle va ensuite vivre chez ses grands-parents puis chez son oncle et sa tante. Voulant devenir professeure comme sa mère, elle s'inscrit à la faculté de Nanterre en Lettres modernes jusqu’à la maîtrise et entame un mémoire inachevé sur La Pataphysique chez Boris Vian.

Déçue par le système universitaire, elle quitte la faculté et se met à écrire en travaillant dans des bars à hôtesses.

Vie littéraire

Entre 1999 et 2002, elle fait partie du noyau dur de la revue littéraire EvidenZ fondée par Mehdi Belhaj Kacem (son mari jusqu'en 2002). Elle publie 3 textes dans la revue, pour la première fois sous le nom de Chloé Delaume. Le prénom Chloé a été emprunté à l'héroïne du roman L'Écume des jours de Boris Vian et le patronyme Delaume provient de l'ouvrage d'Antonin Artaud, L'Arve et l'Aume : « il y a mort de l'identité civile parce que je ne l'ai pas choisie. Un beau matin je me suis dit "ça suffit, ma vie ne me convient pas, qui je suis ne me convient pas, je vais être autre" et j'ai pris cette décision. » Chloé Delaume quitte la revue après le deuxième et dernier numéro.

Elle publie son premier roman, Les Mouflettes d'Atropos, en 2000, chez Farrago/Léo Scheer.

Elle collabore ensuite un temps sous son vrai nom à la revue littéraire Le matricule des anges.

En 2001, elle obtient le prix Décembre pour son deuxième roman, Le Cri du sablier.

De septembre à décembre 2001, elle est résidente au CipM.

Entre janvier 2005 et juin 2007, elle gère le forum de l'émission Arrêt sur images, présenté par Daniel Schneidermann sur France 5 et rend compte des critiques et remarques qui y sont écrites une fois par mois sur le plateau de l'émission. Chloé Delaume est alors surnommée « la forumancière ».

En 2008, elle participe à la création de la revue de littérature contemporaine Tina (avec Éric Arlix, Hugues Jallon, Dominiq Jenvrey, Emily King, Jean-Charles Massera, Émilie Notéris, Jean Perrier, Guy Tournaye), aux éditions è®e.

En 2010, elle lance la manifestation « À vous de lire » dont elle est la marraine avec Frédéric Mitterrand.

Fin 2010, Chloé Delaume devient directrice d'une collection intitulée « Extraction » aux éditions Joca Seria. Elle souhaite alors éditer principalement de la littérature expérimentale, au travers d'« une collection dédiée à la recherche littéraire, dans ses articulations les plus diverses et radicales. Hors des carcans traditionnels, des codes, des cadres et des chapelles, cet espace a pour seul objectif de donner la parole aux expérimentateurs. Découvrir de jeunes auteurs. Permettre à d’autres, plus confirmés, de publier des travaux plus singuliers ou transdisciplinaires qu’à leur accoutumée. »

D'{{date}} à {{date}}, elle est pensionnaire à la Villa Médicis.

À partir du {{date}}, elle tient une chronique hebdomadaire intitulée « Bienvenue à Normaland », sur le site Arrêt sur images.

Vie privée

Chloé Delaume épouse, en 1999, le philosophe Mehdi Belhaj Kacem dont elle se sépare en 2002. Elle se remarie en 2006 avec Thomas Scotto d'Abusco. En 2013, elle divorce. Elle partage depuis sa vie avec Daniel Schneidermann avec qui elle a co-écrit Où le sang nous appelle.

Elle est la nièce de Georges Ibrahim Abdallah, détenu en France depuis 1984.

couverture du document
roman
LivresNon disponible (1)Nouveauté