Aller au contenu principal

Khaled (1960-....)

Contents


Biographie

Vie privée

Ses parents habitaient le quartier Eckmühl à Oran. Sans oublier que Cheikh Fethi fut l'ami d'enfance du Cheb Khaled, il a été influencé par les chanteurs comme Ahmed Wahby et Blaoui Houari, le grand Cheikh de la Chanson Oranaise. Ses maîtres seront Abdelkader El Khaldi et Mestfa Ben Brahim qui fut la gloire de la poésie populaire algérienne.

En 1997 son épouse dépose plainte contre lui pour violences conjugales, avant de se rétracter

Le 7 mai 2001, Khaled est condamné par le tribunal correctionnel de Nanterre à deux mois de prison avec sursis pour « abandon de famille ».

Marié à une franco-algérienne (Samira Diabi), Khaled résidait depuis des années en France. Il quitte ce pays en 2000 pour s'installer au Luxembourg où il vit toujours.

Il a été naturalisé marocain le {{date}} par dahir n° 1-13-68 (décret royal) apparu sur le bulletin officiel du Royaume du Maroc. Il se présente également comme un ami du roi du Maroc, Mohammed VI. Lors de l'interview accordé au quotidien El Watan, la femme de Khaled a tenu à préciser que Khaled n’a toujours pas reçu sa nationalité et qu’il n’a même pas été la réclamer. Et d’ajouter que c’est lorsqu’elle est allée enterrer son père à Tlemcen qu’elle a entendu que Rabat voulait faire honneur à son mari en lui accordant la nationalité marocaine. Et d’avouer avec promptitude : «Même moi je ne l’ai pas», rappelant au passage qu’elle est elle-même de père algérien et qu’elle voyage avec un passeport algérien.

En 2009, selon le magazine marocain Telquel, Khaled compare l'expulsion des Marocains d'Algérie durant les années 1970 à une « aberration ». Cependant, selon le quotidien algérien El Watan, Khaled nie avoir tenu les propos que le magazine marocain Telquel lui attribue.

Carrière

Khaled à la Fiesta des Suds à Marseille en 2009. Khaled est surnommé « Cheb » au Festival d'Oran en 1985, dont il gagne le premier prix. En 1986, par l’intermédiaire du Colonel Snoussi, il rencontre le compositeur algérien Safy Boutella avec lequel il produit et compose l’album mythique Kutché qui va lancer le raï à l’international. L'album sera classé parmi les 100 meilleurs albums du siècle ({{44e}} place) par Le Monde et la Fnac.

Grâce à lui, la musique raï a connu de nombreux changements par l'intégration d'instruments occidentaux tels que la guitare, la basse, le synthétiseur et le saxophone. Après un succès phénoménal, il a émigré en France où il a pu imposer sa musique. En 1986, il rencontre Djilali Ourak et Marc Céda. ces derniers font appel à Jess-Jemel Dif, ex-batteur fondateur du groupe Carte de Séjour et producteur de Cheb Kada, pour faire signer Khaled chez Universal. Ce dernier invite le patron d'Universal au Bataclan lors d'un concert deux jours de suite, et Khaled obtient ainsi son contrat pour Didi.

En 1992, l'album Khaled, produit à Los Angeles par Don Was et à Bruxelles par Michael Brook, enregistre un succès phénoménal au Maghreb ainsi qu'en France. En outre, cet album rentre dans la liste des 50 albums les plus vendus en France et réalise un succès remarquable au Brésil pour un album de raï avec plus de 3,5 millions d'exemplaires. Le titre Didi est le premier grand succès du raï. C'est ce titre qui popularisa à grande échelle cet album.

En 1993 sort l'album N'ssi, N'ssi. En 1994, Khaled reçoit un César de la meilleure musique écrite pour un film pour Un, deux, trois, soleil de Bertrand Blier. En juillet, il est invité par le Festival Paris quartier d'été à chanter à l'Opéra Garnier.

En 1996, il enregistre l'album Sahra, produit par Don Was et Philippe Eidel. Sahra contient deux collaborations avec Jean-Jacques Goldman, le tube Aïcha en particulier. La même année, il chante en duo avec Mylène Farmer la Poupée qui fait non sur scène lors de certaines dates du Tour 96 de Mylène Farmer (ce duo sortira en single et un clip live sera diffusé). En 1997, il joue dans le film 100 % Arabica réalisé par Mahmoud Zemmouri avec Cheb Mami. L'album Hafla sort en 1998 et l'album Kenza (du prénom de sa fille) sort en 1999. En 2000, il sort un nouvel album Elle ne peut pas vivre sans lui !. En 1998, il participe à l'album 1 Douar d'Alan Stivell.

En 2001, il apparait dans le film Art’n Acte Production de Farid Dms Debah.

Le {{date}}, Khaled a été nommé Ambassadeur de bonne volonté de l’Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

En 2004, il a participé au CD Agir Réagir en faveur des sinistrés du tremblement de terre qui a secoué la région d'Al Hoceima, au Maroc le 24 février. La même année, il sort l'album Ya Rayi.

En 2006, il chante en duo avec Cameron Cartio le tube de l'été Henna. Toujours en 2006, il chante en duo à San Francisco avec Carlos Santana la chanson Love to the people et dans la même année il chante mas we louly en duo avec Diana Haddad . En 2007, il chante en duo avec Melissa M le titre Benthi.

En 2009, pour marquer l'arrivée de la soirée Raï’n’B Fever 2009, avec le groupe Magic System, il chante Même pas fatigué. La même année, il sort un nouvel album Liberté.

Le {{date}}, il participe à la cérémonie d'ouverture de la Coupe du monde de football en Afrique du Sud, où il chante son plus gros tube Didi.

Il a participé au festival Mawazine de Rabat le soir du 21 mai 2012 ou il a réuni plus 175000 personnes sur place.

En 2012 (été), il enregistre et sort l'album C'est la vie dont 9 titres sont produits par RedOne, dont la chanson éponyme.

Condamnation

Il est condamné le 3 avril 2015 par le tribunal de grande instance de Paris pour avoir plagié la musique d'un auteur algérien, Cheb Rabah, pour la composition de son plus gros tube international, Didi.

couverture du document
Oran mix, version mixte
MusiquesDisponible (1)
couverture du document
MusiquesDisponible (1)
couverture du document
Taha, Khaled, Faudel en concert, instrumental
MusiquesDisponible (1)
couverture du document
LivresDisponible (1)