Aller au contenu principal

Darc, Mireille (1938-....)

Biographie

Mireille Aigroz choisit comme nom de scène Mireille Darc, puis l'adopte officiellement comme nom d'usage.

Mireille Aigroz a des origines suisses à Combremont-le-Petit dans le canton de Vaud. Elle passe sa prime enfance à Toulon, sa ville natale. Peu après la déclaration de guerre, ses parents l'envoient en Suisse avec ses deux frères aînés, auprès de leurs tantes paternelles. Ensuite, les enfants rentrent à Toulon où sa mère tient une petite épicerie et son père est jardinier. La famille vit simplement, voire, à certaines époques, pauvrement (voir son autobiographie). Elle suit sa scolarité à l'école de Valbourdin, puis au collège de jeunes filles avant d'entrer au conservatoire de Toulon, école alors gratuite. Elle en sort en 1957 avec un prix d'excellence ainsi qu'une lettre de recommandation et décide de devenir comédienne.

Elle monte alors à Paris en 1959 et choisit le pseudonyme Darc par référence à Jeanne d'Arc et à {{Citation}}. Elle gagne sa vie pour payer ses cours de théâtre de Maurice Escande en posant pour un peintre mais également pour des romans-photos. Elle fait aussi du mannequinat et de la garde d'enfant. Elle tient un petit rôle au théâtre où elle remplace au pied levé une comédienne malade avant de commencer sa carrière devant la caméra.

C'est la télévision qui la révèle grâce à La Grande Bretèche de Claude Barma en 1960 et à Hauteclaire de Jean Prat en 1961, où elle incarne le rôle féminin principal. Georges Lautner, avec qui elle tournera treize films, va faire d'elle une star avec notamment Les Barbouzes en 1964 pour lequel elle décroche son premier rôle principal.

couverture du document
carnets, poèmes, journaux intimes
LivresDisponible (1)Nouveauté